Galerie photos Devenir bénévole Plan du site
 Rechercher    

En 2013

Editorial de Catherine

C’est depuis l’Inde que j’écris cet éditorial, dans le feu de l’action. En effet, de l’action en ce moment,il y en a !

Cette année est très particulière pour nous tous, car elle nous impose de trouver des solutions à plusieurs problèmes urgents. Suite à des abus sur des enfants dans différents orphelinats d’Inde, de nouvelles lois ont été mises en place, auxquels nous avons du rapidement se confirmer. Ensuite, Happy Home, comme tout le village de Vazhaithottam, a été construit sur un terrain appartenant au gouvernement. Jamais personne ne nous

avait informé de ce fait. De plus, la zone de l’orphelinat se trouve, depuis 2009, dans le « corridor » qu’empruntent les éléphants. Enfin, les prix augmentent des matières premières augmentent et les salaires de nos employés doivent suivre cette inflation.

Bref, l’Inde est une veritable leçon de vie et ceci tous les jours. Il nous faut donc faire face aux événements et trouver des solutions, tout en restant vigilant. Le courage et la ténacité sont nos alliés pour continuer ce parcours dans une société indienne qui n’est pas toujours facile à comprendre. Ce qui est vrai aujourd’hui ne l’est plus demain, un vrai défi pour nous, Occidentaux. La nation indienne se trouve à un moment crucial de son existence. De riches et nombreuses possibilités s’offrent à elle, mais aussi de redoutables dangers. Même avec la volonté de faire pour le mieux, il n’est pas facile de saisir cette civilization millénaire qui est maintenant en marche vers un développement qui souvent la dépasse.

Il faut laisser passer les nuages dans le ciel et se remettre au travail avec le sourire et le soleil intérieur. C’est notre philosophie et nous savons que nous réussirons. Il y aura probablement encore des doutes et des soucis à gérer au mieux et au plus proche de notre conscience. Mais l’union est notre force et notre courage vient de cette union. Nous sommes un bon groupe de bénévoles, tous très sensibles à la situation et solidaires des enfants qui sont tellement attachants. Avec leur joie et leurs sourires, ils sont notre moteur.

 

Merci à vous tous qui apportez chaque année votre pierre à l’édifice de Happy Home.

Merci pour votre soutien, c’est ce qui nous encourage à aller de l’avant avec nos 100 enfants.

 

A l'orphelinat

Comme souligné dans l’éditorial, nos forces ont été dans leur majeure partie utilisée durant cette année pour clarifier la situation du terrain de notre orphelinat à Vazhaithottam. Malgré le fait que nous payons taxes, électricité et eau et que nous avons un numéro de porte, notre bâtiment n’est pas considéré comme légal et le risque est grand que les autorités nous obligent à déplacer les enfants. Nous sommes donc à la recherche d’un terrain constructible ou un bâtiment n’étant pas situé ni dans le corridor des éléphants, ni dans une zone de forêt. Remplis d’élan, nous regardons vers l’avenir !

De plus, une nouvelle directive gouvernementale touche le cœur de nos adolescents et étudiants : les jeunes de 18 ans n’ont maintenant plus le droit de séjourner à Happy Home, la raison étant de protéger les plus petits. Les grands se sentent punis par ces nouvelles lois, tristes de ne plus faire partie de ce qui était leur maison pendant leur enfance et surtout malheureux de ne plus voir les petits avec qui ils ont des attaches profondes.

Mais la vie continue malgré tout à l’orphelinat ! Les enfants, au nombre de 100, sont toujours aussi disciplinés. Citons 3 nouveaux enfants qui ont été accueillis suite à un drame dans leur famille : le père a assassiné la mère, devant les yeux du plus grand des fils. Les enfants nous ont donc été confiés par la police. Leurs regards, si tristes, s’illuminent de jour en jour et nous espérons revoir au plus vite des sourires sur leurs visages.

Plus généralement, les études restent la principale préoccupation des enfants. Cette année encore, sept jeunes sont sur le départ : deux garçons et cinq filles. L'un d'eux, Saravanan, à Happy Home depuis 13 ans, a obtenu le meilleur résultat de l’école et donc une place gratuite au College de Coimbatore. Il est partagé entre la joie d’aller étudier et l’appréhension de se retrouver dans un grand campus universitaire. Il est aussi un peu triste de quitter sa maison et son petit frère qui le suivra, si tout va bien, d’ici quelques années. A noter encore la magnifique réussite de Kavitha, qui vient de recevoir son diplôme d’avocate. Elle travaille actuellement à Happy Home, avant de se rendre, en juillet, à Madras pour continuer ses études comme assistante dans un bureau d’avocat.

Enfin, comme chez nous, nous devons faire face à certaines situations inattendues.  Plusieurs garçons et filles sont amoureux à Happy Home. Ces événements sont naturels lors de la vie en communauté, mais aussi un peu déroutants. Deux jeunes filles brillantes ont quitté les études pour des garçons d’Happy Home. Nandhini vient de mettre au monde une petite fille, elle désire néanmoins reprendre ses études pour devenir institutrice.

Affaire à suivre donc !

 

La Fondation en Suisse

Le début d’année 2014 fut une période de grandes décisions concernant le comité de notre Fondation. En effet, lors de notre comité du dimanche 23 mars, notre amie Liliane Vindret a annoncé son départ du comité de Fondation et, du même coup, de son poste de Vice-présidente, après 12 années de soutien et d’amitié. Elle restera cependant présente lors des assemblées et pour effectuer certaines traductions en anglais. Un grand merci à toi, Liliane, pour ton soutien et ton efficacité durant toutes ces années.

Afin de remplacer Liliane, nous avons le plaisir d’accueillir de nouveaux membres dans le comité. Il s’agit de Stéphane Vallat, Danièle Chariatte et Jessica Maillard. Le poste de vice-président sera choisi entre l’une de ces trois personnes. De plus, deux nouvelles dames vont se partager la grande tâche qu’est celle du secrétariat, Andrée Guillieri et de Sandrine Cramatte-Vallat et une dernière sera affectée à la préparation du bulletin annuel, Gaétane Voillat.

Nous souhaitons tout le meilleur à cette nouvelle équipe !

 

Soirée de soutien - 10 ans de la Fondation Aurore Happy Home

La 4e soirée en faveur de la Fondation Aurore Happy Home s’est déroulée le samedi 2 mars 2013 à la halle de gymnastique de Chevenez. Elle a permis aux quelque 350 convives présents de fêter comme il se doit les dix années d’existence de l’orphelinat. La soirée avait cette année pour thème « l’Afrique à la rencontre de l'Inde », grâce à l’aimable participation de la compagnie de danse africaine JAMM.

La soirée a commencé par un buffet apéritif, permettant aux premiers arrivés de faire connaissance tout en dégustant verrines, toasts ou autres mignardises. Les convives ont ensuite pu déguster une série de plats asiatiques, soit un assortiment de rouleaux de printemps en entrée, un émincé au curry d’Inde en plat principal et une salade de fruits aux 7 épices en dessert.

De plus, une série d’animations a ponctué la soirée : l’émouvant discours de Catherine relatant la vie à l’orphelinat, la présentation de l’association italienne « Amici di Gianni Maximilano » qui soutient de façon ponctuelle l’orphelinat, les différentes danses hautes en couleur de la troupe JAMM et de son danseur vedette, Amadou Dieng, une tombola comprenant plus de 50 lots, dont deux montres et un voyage dans le Sud de la France et, pour terminer, une animation musicale des deux lurons du groupe « Robert ».

Au final, cette soirée a permis de récolter la somme de 22'650.-, un résultat au-delà des espérances. Ce succès provient du travail intense des quelques 25 bénévoles présents durant la soirée, des 6 mois de préparation nécessaires au comité d’organisation pour tout mettre en place et surtout du soutien de nombreux donateurs et participants à la soirée. Merci à tous et rendez-vous en 2015 pour la prochaine édition !

 

Nouvelles en bref

  • Une jeune femme, K. Stellah, est venue nous demander de l’aide suite à un accident de travail. Sa machette a glissé et elle s’est tranché le nez, ce qui fait qu’elle ne peut plus respirer que par la bouche. Sa situation étant plus que critique, son mari étant parti, ayant perdu son emploi et avec deux enfants à charge, nous avons décidé de financer une opération pour elle. De plus, la scolarité de ses enfants sera payé pour l’année prochaine.
  • Comme chaque année, Happy Home a accueilli plusieurs groupes de visiteurs. Tout d’abord, durant le mois de juillet 2013, ce sont Marine Trachsel, Laurie Marchand, Manon Beuret et Manuel Godinat qui se sont rendus sur place. Ils ont pu effectuer de nombreuses activités avec les enfants, en particulier du volley ainsi qu’une après-midi « cocooning » avec les filles, et ont effectués des travaux de peinture. Puis, durant les fêtes de Noël, ce fut au tour de la famille Weissbaum, Alex et Aurore, ainsi que d’un groupe de jeunes jurassiens, Laure Ribeaud, Stéphane Vallat, Jérôme Simon, Roméo Bontempi, Jessica Maillard et Marc Chariatte de venir rejoindre Catherine sur place et d’eux aussi participer à fond aux activités des enfants. N’oublions pas encore Philippe de Fallois, aussi présent durant cette période, ainsi que Jacques Bernier, qui s’est rendu sur place en début d’année 2014. Merci à eux pou leur visite aux enfants !

 

 

Fondation Aurore Happy Home - Rue Pierre Pelée 98 - 2904 Courtedoux
Tél. 032 466 40 42 -
CMS-Light v2.0 © www.WebExpert.ch