Galerie photos Devenir bénévole Plan du site
 Rechercher    

En 2010

Editorial de Catherine

Les idées de solidarité, de réciprocité et d’unité de la vie sont celles qui apporteront un équilibre sur terre et probablement un jour la paix dans le monde.

Aujourd’hui, beaucoup de jeunes désirent s’engager dans l’action humanitaire, nous en faisons régulièrement l’expérience à Happy. C’est un bel encouragement dans notre démarche d’aide aux plus démunis. Malheureusement, nous ne pouvons pas satisfaire toutes les demandes.

En ce qui concerne les enfants, nous sommes conscients que rien ne remplace une famille. Notre objectif est de lutter, entre autres, contre l’ignorance, de leur donner certaines clés comme une bonne scolarisation, davantage de support après l’école et de les initier à la danse, aux jeux et à d’autres activités sportives. Nous leur offrons aussi le contact avec la nature, luxuriante (arbres fruitiers, fleurs majestueuses), et avec le monde animal. A Happy Home gambadent en effet des dindes, des oies, des canards, des poules, un chat et quatre chiens. Tout ce petit monde vit dans un bel équilibre, permettant ainsi aux enfants de s’épanouir dans une atmosphère favorisant de solides fondements pour leur avenir.

Les plus grands, les adolescents, sont de plus en plus nombreux. Ils ont beaucoup d’interrogations concernant leurs études. Le départ de Happy Home semble être une souffrance et la vie à l’extérieur, dans un autre établissement, est souvent difficile. Les vacances sont toujours les bienvenues pour revenir à la Maison du Bonheur et retrouver ses frères et sœurs.

Nous continuer à participer à la vie du village avec une aide aux plus pauvres. Cette année, la misère s’est encore accrue : la mousson a détruit une grande partie des cultures, d’où la cherté des légumes et des produits de base comme le riz, les carottes, les lentilles et les oignons. Nous avons donc acheté et distribué des lentilles et du riz, pour le plus grand bonheur des personnes sans ressources. Nous avons aussi soigné les petites plaies et acheté plus de cent couvertures.

Nous trouvons le sens de la vie à travers la relation aux autres. Gandhi disait : «  Ne vous retirez pas du monde, ne le fuyez pas, mais servez-le ! ». Nous sommes interdépendants et avons tous besoin les uns des autres, nous sommes complémentaires. Si nous nous sentons concernés par ce qui se passe sur cette Terre, alors notre horizon s’ouvre, notre manière de voir devient plus globale, nos petits soucis quotidiens paraissent plus légers face à la souffrance du monde. Nous avons ressenti des sensations essentielles et inoubliables qui nous ouvrent à l’harmonie, à l’exaltation et à l’amour de la vie.

Ce travail sur place, c’est à vous et à votre générosité que nous le devons. Chaque année, les graines plantées s’épanouissent et deviennent des projets de vie. C’est pour cela que nous vous disons du fond du cœur : Merci.

 

A l'orphelinat

En 2010, le nombre d’enfants à l’orphelinat est resté relativement stable, 2 nouveaux garçons et 4 nouvelles filles ayant été accueillis. L’orphelinat compte maintenant 91 enfants, soit 55 filles et 36 garçons. Un jeune de plus est parti suivre des études universitaires, ce qui monte à 10 le nombre d’étudiants que nous soutenons financièrement.

Concernant le personnel, nous nous sommes séparés de la manager Grace Kennedy suite à certains manquements dans la gestion et l’organisation de l’orphelinat. C’est Mrs Mabel Afzal Khan qui la remplacera depuis le 1er janvier 2011. Mrs Mabel a une longue expérience dans le domaine de la santé et de l’éducation, notamment en tant que responsable infirmière dans divers établissements hospitaliers à Pune, Mumbai et Panchgani. Elle a également travaillé comme éducatrice en soins infirmiers. Sans nul doute, Ms Label saura mener à bien la tâche qui lui a été confiée.

R. Sumathi, une de nos fidèles employées, a décidé de nous quitter. De plus, Kamala s’est mariée au mois de février et a du nous quitter pour suivre son mari à son nouveau domicile. C’était de très bonnes employées et leur départ sera regretté, autant par les enfants que par nous-mêmes. En résumé, nous employons actuellement 11 personnes, soit 6 femmes et 5 hommes.

A noter encore le mariage de notre chauffeur Radja avec son épouse Tasliman, à qui nous souhaitons chance et bonheur pour les années futures.

 

Des travaux à l'orphelinat

Cette année, c’est le bâtiment « Aurore », soit le plus ancien des deux bâtiments, qui a fait l’objet d’une importante rénovation. Les trois pièces ont été entièrement refaites par un artisan de la région. L’installation électrique a été mise aux normes, les murs consolidés et les armoires refaites. Enfin, les murs ont été repeints par trois bénévoles en visite à Happy Home, Alberto, Roberto et Michel.

De plus, le 1er juin a été inauguré un complexe multi-jeux de 10m de long sur 4m de large et d’une hauteur maximale de 3m. Il va sans dire que les enfants se sont précipités sur l’installation, au point que la responsable a dû édicter certaines règles afin de modérer leurs ardeurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Projet Light for Life

Cette année encore, nous avons apporté notre soutien aux baby schools de la région, en leur achetant régulièrement de la nourriture, des assiettes, des chaises, etc.

Mais nous avons surtout permis la restauration de l’école maternelle de Moyar, village située dans la jungle, à une quinzaine de kilomètres de Vazhaithottam. Le toit a été refait, une cuisine emménagée (avec un évier en inox, un luxe pour la région !) et une place extérieure avec mur d’enceinte a été construite. Ces aménagements ont été rendus possible grâce au soutien financier apporté par le Zonta Club de Zurich, que nous remercions vivement.

De plus, le conseil de Fondation a décidé d’octroyer 1500.- au Dr Premkur Christadoss, un ami de longue date d’Happy Home, afin d’ouvrir une clinique en soins et santé à Vazhaithottam. Elle sera pourvue de tout le matériel nécessaire pour soigner les habitants de Vazhaithottam et des cinq villages alentours. Les fonds fourni par Happy Home sont destinés à l’achat des médicaments qui seront distribués gratuitement aux patients. A noter encore que Jacques et Alberto, deux membres du conseil de Fondation, ont pu participer à l’inauguration.

 

Nouvelles en bref

  • Le 25 avril 2010, nous avons eu la visite d’un ministre fédéral de Dehli, qui effectuait une visite de la région dans le cadre d’un programme de développement des réserves naturelles. Grâce à l’aide de l’une de nos relations, le ministre a fait un crochet par notre orphelinat. Ce fut un événement exceptionnel et une opération de relation publique unique !
  • Sous la houlette du professeur Jacques Staempfli, 13 apprentis polymécaniciens de l’Ecole Professionnelle et Artisanale de Moutier ont réalisé un périple humanitaire de 100km à vélo, reliant Sonceboz à Delémont. Grâce à des appels au don et une vente de tee-shirt, la somme de 5'600.- a pu être récoltée et partagée entre notre orphelinat et la Maison du Soleil au Burkina Faso. Nous adressons un grand merci à ces jeunes qui ont consacré du temps et beaucoup d’efforts pour des enfants défavorisés en Inde et en Afrique.
  • En plus d’être enseignant, Jacques Staempfli est un merveilleux conteur. Lors d’un récital de contes qu’il a tenu conjointement avec Isabelle Laville (conteuse) et Philippe Schaer (flûtiste), il a récolté plus de 500.- qu’il a spontanément offert à la Fondation Aurore Happy Home. Nos lui adressons nos plus chaleureux remerciements.
  • Cette année encore, de nombreuses personnes ont rendu visite aux enfants et à Catherine, qui était sur place de fin novembre 2010 à fin janvier 2011. Tout d’abord, 4 dames faisant partie des cours de yoga (Madeleine Chapuis, Danièle Chariatte, Françoise Gerber et Edith Prévot) sont arrivées en même temps que Catherine à l’orphelinat. En plus de passer beaucoup de temps avec les enfants, elles ont effectuer des travaux (pose d’un carrelage, travaux de rénovation, etc.) et, avec les participation des jeunes, de grands nettoyages. Ensuite, ce sont Jacques Bernier, Alberto Lucini et ses deux autres amis italiens Roberto et Michel qui ont pris le relais et séjourné à Happy Home. Comme cité plus haut, ils ont effectué des travaux sur les bâtiments et ont participé à l’achat de matériel. Stéphanie Jubin, une jurassienne de 25 ans, à quand à elle séjourné 2x trois mois à l’orphelinat, secondant la manager en place, aidant en cuisine et s’occupant des enfants, faits particulièrement apprécié des administrateurs. Enfin, on peut encore citer Jessica Maillard et Thierry Simon (deux semaines en août), Viviane et Jacques Maeder (en septembre), Charline Guélat et Marine Barras (en décembre), Michèle Rapinat et enfin Laurence, Camille, Elodie et Florence Châtelat qui nous ont rendu visite et ont apporté leur contribution à la bonne marche de l’orphelinat. Nous remercions une fois encore de tout cœur toutes ces personnes.

 

Fondation Aurore Happy Home - Rue Pierre Pelée 98 - 2904 Courtedoux
Tél. 032 466 40 42 -
CMS-Light v2.0 © www.WebExpert.ch