Galerie photos Devenir bénévole Plan du site
 Rechercher    

En 2008

Editorial de Catherine

Comprendre le fonctionnement de la pensée indienne n’est pas chose facile : une autre langue, une autre culture, une manière différente de voir les choses. Tout est tellement à l’opposé de nos pensées occidentales qu’il faut parfois avoir le cœur solide pour continuer ce que nous avons entrepris depuis des années. Mais il y a aussi beaucoup de moments intenses avec les enfants qui, eux, sont soi vrais et attachants que tout le reste passe à l’arrière-plan.

Nous avons organisé, en mai 2008, quatre jours de vacance dont une journée à la mer. Malgré un trajet en bus long et bruyant (le bus est tombé en panne deux fois et à du effectuer de nombreux arrêts), il n’y a eu ni cri ni larmes, alors que la chaleur était accablante. A l’arrivée à la mer le matin, que de joie pour tous ces enfants. Aucune fatigue apparente, seulement des regards émerveillés, des rires et du bonheur pour tous.

Tous ces enfants sont épanouis. Chaque année, les amis qui séjournent à Happy Home voient des changements dans leur comportement. Ils sont plus libérés, posent des questions, demandent quand ils ont un besoin. Ces petits plus sont même visibles en comparant les photos des enfants, à leur arrivée et maintenant.

A Noël, les grands suivant des études au collège sont venus passer quelques jours à Happy Home, qui est toujours leur maison. Le soir, chacun s’est retrouvé autour d’une table et a raconté son histoire. Asraf Ali, qui a perdu sa mère Abitha récemment, m’a dit que, dans trois ans, il aimerait reprendre la gestion de Happy Home pour m’aider et pour me remercier de tout ce que nous avons fait pour lui et sa sœur.

Des joies, des larmes, du bonheur, des soucis, mais une énergie qui ne faiblit pas pour nous tous, les membres de la Fondation suisse. Nos regards s’arrêtent aussi dans les villages voisins de notre orphelinat, sur des visages exprimant la souffrance. Nous répondant à cela au moyen d’aides ponctuelles : soins médicaux, achats de nourriture, de lits pour les futures mamans, de layettes pour les bébés, d’habits pour les enfants de la baby school et du village, etc.

Tous ces gestes tendres, nous vous les devons. Un très grand merci à vous tous !

 

Om Shanti : Paix, Paix, Paix.

 

La Fondation en Inde

En juillet 2008, la Fondation en Inde, Aurore Children’s Happy Home, qui avait été créée en janvier de la même année, a été quelque peu remaniée. En effet, le président du village Annakhathy, Mr. B. Basuwan, s’est retiré de la Fondation. Il a été remplacé par Mr. Dr. S. Solomon Balakumar, directeur du  Christian Medical Center à Coimbatore. Nous avons profité de cette modification pour ajouter le nom de Catherine dans la désignation officielle de la Fondation, qui devient Catherine Aurore Children’s Happy Home.

 

La vie à l'orphelinat

Durant l’année, nous avons enregistré quelques départs et avons vu arriver de nouveaux visages, filles et garçons. L’orphelinat compte actuellement 64 enfants, soit 39 filles et 25 garçons. Pratiquement tous vont à la GRG school, école privée sponsorisée par un mécène indien et située dans le village. Seulement 8 des enfants se rendent en bus aux écoles publiques de Mavanalla ou Singara.

Concernant le personnel, sa responsable, Rita Elisabeth Hema, a dû, suite à des problèmes de santé, progressivement réduire ses activités, jusqu’à devoir nous quitter en fin d’année pour subir une opération délicate à l’hôpital universitaire de Bangalore. Comme sa convalescence va durer encore plusieurs mois, nous avons du trouver une nouvelle responsable, à titre provisoire : il s’agit de Grace Kennedy, une habitante de Masinagudi ayant enseigné durant 6 années dans une école privée. De plus, une nouvelle aide, Radha, un nouveau gardien de jour, Ravi Kumar et un nouveau gardien de nuit, Dinesh Kumar, ont été engagés, faisant ainsi grimper le nombre d’employés indiens à 13 (7 femmes et 6 hommes).

 

Soirée Indienne 2008

Le 22 novembre 2008 a eu lieu à Porrentruy la soirée indienne de la Fondation Aurore Happy Home. Cette année, un groupe de jeunes étudiantes ayant eu la chance de séjourner à Happy Home et de se rendre compte de la tâche accomplie au fil des ans se sont chargées de l’organisation de la partie récréative de la soirée : un groupe de danse hip hop, un autre de danse orientale, deux groupes de musiciens ainsi que les accordéonistes du groupes Reflets d’Ajoie ont donc apporté une animation plaisante aux nombreux hôtes durant toute la durée du repas.

 

 

Projet Light for Life

En mai 2008, nous avons inauguré un bâtiment destiné aux jeunes Adivasis dans le cadre du projet Light for Life, dans le village d’Annakathy. Ce bâtiment, rénové pour la somme d’env. 9000.- CHF, abrite une école pouvant accueillir 70 élèves, un bureau, une chambre, des sanitaires et une cuisine pour les enseignants.

Les fonds nécessaires à cette action proviennent notamment d’une marche de solidarité des élèves du collège des Creusets à Sion, organisée par Monsieur Christian Masserey. Le matériel nécessaire (bancs, chaises, bureaux, armoires, bibliothèques, etc.) a pu être acheté grâce à la générosité d’Élodie Da Campo, de sa maman Christine Jubin et d’une participation de nos amis italiens.

En plus de l’inauguration de l’école rénovée, nous avons entrepris divers travaux de rénovation et d’amélioration à Vazhaithottam et à Manavalla. Dans ces deux villages, nous avons constaté que l’école maternelle (baby school) était dans un piteux état. Nous avons donc complètement refait les façades et partiellement d’intérieur, acheté des armoires, de la vaisselle, des nattes, des couvertures et des jouets pour les enfants et construit des murs d’enceinte permettant de jouer à l’extérieur en toute sécurité. Le mur de la baby school de Mavanalla a été entièrement financé par la Fondation Calcutta Espoir de Benoit Lange, à Aigle/VD.

 

Nouvelles en bref

  • Le dimanche 6 avril 2008 a été un jour extrêmement triste pour tous les enfants, le personnel et les membres de la Fondation Aurore Happy Home en Inde et en Suisse. Abitha, l’une de nos premières collaboratrices, nous a quitté subitement dans sa 49e année, des suites d’une crise d’asthme. Depuis son arrivée à l’orphelinat, en 2001, elle n’avait cessé de s’occuper avec compétence et dévouement d’une part des enfants de l’orphelinat, mais d’autre part des nombreuses tâches administratives. C’était l’une des seules parmi notre personnel qui pouvait s’exprimer aussi bien en tamil qu’en anglais. Adieu, chère Abitha, nous garderons de toi un merveilleux souvenir.

 

 

  • Shabeena, une de nos premières pensionnaires et la fille d’Abitha, s’est mariée le 21 mai 2008. Elle a pris domicile avec son mari à Vazhaithottam dans la maison de sa mère. Nous lui avons fourni une aide substantielle pour son mariage et pour sa nouvelle demeure qui nécessitait quelques réparations. Son frère Ashraf Ali poursuit quant à lui ses études d’ingénieur en électronique à Coimbatore.

 

  • Nous avons terminé cette année la construction d’une barrière métallique tout autour de l’orphelinat, avec une grande porte grillagée pour entrée. Un local pour le gardien a été aménagé et nous avons planté une haie de bougainvilliers du plus bel effet. Enfin, nous avons installé deux réservoirs sur le toit de la cuisine, permettant ainsi d’avoir 4'500 litres d’eau supplémentaire en réserve.

 

  • 54 enfants du village de Vazhaithottam ont pu être scolarisés dès la rentrée de juin 2008 grâce au soutien de la Fondation Aurore Happy Home : nous leur avons offert à chacun un uniforme scolaire ainsi qu’un sac d’école.

 

  • Plusieurs visiteurs sont à nouveau venus nous rendre visite durant l’année. Kalpana et Sonia, deux jeunes filles d’origine indienne mais adoptée très jeune en Suisse, ont souhaité se rendre dans leur pays d’origine afin de pouvoir se confronter à la culture indienne et à la dure réalité du pays. Elles ont apporté une contribution généreuse à Happy Home, d’une part matérielle (jeux éducatifs, couvertures, bancs, tables pour l’extérieur, etc.) et d’autre part active (jeux avec les enfants, aide au personnel). Jacques Bernier et Alberto Lucini, deux des membres de la Fondation en Suisse, ainsi que deux autres bénévoles italiens, ont effectué des travaux de maintenance sur les bâtiments et les extérieurs ainsi que, pour Jacques, des tâches administratives. Enfin, Sandro et Laxmi, jeune couple domicilié à  Movelier/JU, et leurs deux enfants ont trouvés à Happy Home, selon leurs propres termes « un oasis de réconfort magnifiquement bien tenu des enfants joyeux, studieux, attentionnés et polis et une équipe formidable, dévouée et d’une générosité sans faille ».

Fondation Aurore Happy Home - Rue Pierre Pelée 98 - 2904 Courtedoux
Tél. 032 466 40 42 -
CMS-Light v2.0 © www.WebExpert.ch